Emeutes aux Etats Unis – 42 manifestants arretés à Detroit

Une émeute Black Lives Matter a finalement été brisée par la police de Detroit dimanche, avec plus de 40 émeutiers arrêtés, selon USA Today.
L’incident a été déclenché par un groupe affilié à Black Lives Matter de la région de Detroit, appelé «Detroit Will Breathe», qui cause des problèmes dans la région depuis la mort de George Floyd à Minneapolis.
L’un des principaux organisateurs de Detroit Will Breathe, un radical d’extrême gauche du nom de Tristan Taylor, a affirmé sans preuve que la police avait attaqué des «manifestants pacifiques».
L’émeute a été intercépté peu après minuit dimanche, après que plusieurs émeutiers aient commencé à bloquer la circulation sur les principales routes du centre-ville.
La manifestation initiale a commencé avec environ 400 personnes, avant de finalement diminuer à environ 100 personnes qui sont restées pour bloquer les routes.
La police en tenue anti-émeute est finalement intervenue avec des gaz lacrymogènes et un flash bang pour briser le rassemblement illégal, arrêtant finalement 42 personnes.
La police a confirmé que sur les 42 personnes arrêtées, 18 seulement étaient des résidents de Detroit, tandis que les 24 autres venaient de l’extérieur de la zone.
Le sergent Nicole Kirkwood du département de police de Detroit a confirmé que les émeutiers avaient reçu plusieurs avertissements au cours d’une heure entière, leur ordonnant de se disperser en raison du blocage de la circulation, avant que la police anti-émeute ne s’installe et ne dégage les rues.

A Black Lives Matter riot was ultimately broken up by Detroit police on Sunday, with over 40 rioters arrested, according to USA Today.

The incident was started by a Detroit-area Black Lives Matter-affiliated group called “Detroit Will Breathe,” which has been causing trouble in the area ever since the death of George Floyd in Minneapolis. One of the leading organizers of Detroit Will Breathe, a far-left radical named Tristan Taylor, claimed without evidence that police attacked “peaceful protesters.”

The riot was broken up shortly after midnight on Sunday, after multiple rioters began blocking traffic on major downtown roads. The initial protest started with about 400, before eventually dwindling down to about 100 who stayed to block the roads. Police in riot gear eventually moved in with tear gas and a flash bang to break up the unlawful gathering, ultimately arresting 42 people.

The police confirmed that, of the 42 arrested, only 18 were Detroit residents, while the remaining 24 were from outside the area. Sergeant Nicole Kirkwood of the Detroit Police Department confirmed that the rioters had been given multiple warnings over the course of a whole hour, ordering them to disperse due to blocking traffic, before the riot police moved in and cleared the streets.

source: amgreatness.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *